Arnaques aux étrennes et calendriers

La vente des calendriers à domicile va commencer et la fraude aussi. Les autorités rappellent qu’il est « nécessaire de demander à voir la carte professionnelle du visiteur », et qu’un « uniforme n’est pas une preuve, un bleu de travail non plus ».

Policiers, pompiers, agents des eaux, d’électricité ou de gaz ou faux vendeurs, les intrus ont des objectifs variés : soit extorquer quelques euros contre un calendrier ou bien encore, s’introduire dans le domicile et profiter d’un moment d’inattention pour dérober bijoux ou autres objets de valeurs.

Les autorités rappellent que pour lutter contre ces faits de délinquance, il faut adopter quelques mesures de vigilance :
• Ne pas ouvrir sa porte à n’importe qui,
• Ne pas faire rentrer la personne,
• Ne pas laisser la personne seule pour aller chercher de la monnaie,
• Par précaution fermer sa porte d’entrée,
• Demander une carte professionnelle à toute personne se présentant à votre domicile,
• Contacter la mairie pour savoir si de telles démarchages sont en cours dans la commune,
• En cas de doute, composer le 17 pour être mis en contact avec la police ou la gendarmerie.

Si la vente à domicile est réglementée, la quête pour les étrennes ou la vente de calendriers manque d’un cadre juridique précis car il s’agit d’une coutume. Si vous reconnaissez votre facteur, il n’y a pas de raison, a priori, de douter de son honnêteté, mais méfiance sur des personnes totalement inconnues.