Coronavirus: point de situation dans le Nord au 4 décembre

1- Activités périscolaires, enseignement artistique et soutien scolaire

• Les activités périscolaires et extrascolaires
En plus des activités périscolaires qui étaient déjà autorisées, les activités extrascolaires peuvent reprendre en plein air depuis le samedi 28 novembre. Les activités extrascolaires en salle reprendront quant à elles le mardi 15 décembre, si la situation sanitaire le permet.
Toutes ces activités doivent respecter des règles sanitaires strictes.
• Les déplacements scolaires et le recours aux intervenants extérieurs
Les déplacements scolaires ne sont pas autorisés dans les ERP fermés au public (cinémas, musées, etc.). Les professionnels de la culture, considérés comme « intervenants extérieurs » sont autorisés à intervenir dans les établissements scolaires et d’enseignement supérieur à condition de respecter strictement les règles sanitaires.
• Les établissements d’enseignement artistiques
Si la situation sanitaire le permet, les écoles de musique et conservatoires seront ouverts à partir du 15 décembre pour les cours d’instruments et de solfège. Les cours de chant demeureront interdits.
• Le soutien scolaire réalisé par des bénévoles
Toutes les activités de soutien scolaire sont autorisées, y compris à domicile, qu’elles soient réalisées par des professionnels ou par des bénévoles. Pour leurs déplacements, les bénévoles devront présenter tout justificatif de leur activité.

2- Pratiques sportives

L’attestation de déplacement dérogatoire prévoit la possibilité de déplacements en plein air, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes.
Dans ce cadre, quelques précisions ont été apportées sur :
• La poursuite de l’activité des centres équestres
Les centres équestres ne peuvent accueillir du public que pour leurs activités de plein air. Les espaces collectifs clos sont réservés aux éducateurs sportifs et aux gestionnaires des centres équestres et l’accès des vestiaires ne sera autorisé que pour un usage individuel.
• La poursuite des championnats
S’agissant de la pratique amateure, les compétitions de sports collectifs en plein air ou en intérieur ne peuvent se tenir. Les sportifs professionnels et de haut niveau peuvent poursuivre leur activité dans les établissements sportifs. Des matchs peuvent se tenir à huis clos, et les personnes nécessaires à l’organisation de la compétition ou à sa diffusion peuvent se rendre dans les établissements sportifs.
• L’organisation des activités physiques ou cours sportifs collectifs en extérieur
Les activités physiques et sportives collectives ne sont pas autorisées en extérieur. Des cours collectifs de yoga ou autres, ne peuvent donc être organisés.
• Les sportifs de haut niveau non-professionnels
Les sportifs de haut niveau non-professionnels sont autorisés à se déplacer au-delà de vingt kilomètres pour aller s’entraîner. Ainsi, sous réserve de présentation d’un justificatif prouvant leur qualité de sportif de haut-niveau, ils peuvent être assimilés à des sportifs professionnels. La case à cocher dans ce cas est la case « déplacement professionnel ».

3- Loisirs

• Les activités de loisirs en intérieur
Les salles de jeux (ERP de type P) sont fermées au public. En conséquence, les activités de loisirs en intérieur (escape game, paintball, etc.) et salles de billard et bowling sont interdites au public.
• Les activités de loisirs en extérieur
Les établissements de plein air (ERP de type PA) ne peuvent pas accueillir du public, sauf pour les activités physiques individuelles, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon de vingt kilomètres autour du domicile. Les activités de type accrobranche ou paintball en extérieur sont fermées au public.
• L’ouverture des manèges
Les manèges isolés ne sont pas des ERP. Un forain peut ouvrir un manège isolé ou une grande roue dès lors qu’il ne génère pas un rassemblement de plus de 6 personnes sur la voie publique. Les fêtes foraines ne sont pas autorisées dans le cadre du droit actuel car elles constituent des rassemblements de plus de 6 personnes.

4 – Les offices, cérémonies et fêtes de fin d’année

• Les offices et cérémonies
Tous les offices et cérémonies sont autorisés dans les lieux de culte, donc y compris les mariages et les enterrements, dans le respect de la règle consistant à laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux. Les cérémonies ne sont donc plus limitées à 30 personnes. Les mariages civils restent, pour l’heure, limités à 6 personnes (en dehors de l’officier d’état civil et des fonctionnaires municipaux).
• Les réunions familiales de fin d’année
A l’approche des réunions familiales de la fin d’année, il convient de limiter le nombre de personnes à table et d’éviter les rassemblements trop nombreux. Lors de sa conférence de presse du 3 décembre, le Premier ministre a recommandé une jauge maximum de 6 personnes à table, sans compter les enfants.
• L’ouverture de marchés de Noël
Les marchés habituels sont autorisés, ils doivent respecter le protocole sanitaire fixé par l’article 38 du décret du 29 octobre. Les marchés habituels peuvent accueillir des marchands alimentaires ou non-alimentaires. En revanche, les marchés de Noël sont des événements festifs, et non des marchés habituels créés par délibération du Conseil municipal. La plupart ont d’ores et déjà été annulés par les élus qui ont pris cette décision courageuse avant même l’allègement du confinement. S’agissant de la réouverture de marchés de Noël, elle n’est donc pas possible si elle rassemble plus de 6 personnes sur la voie publique (article 3 du décret “les
rassemblements, réunions, activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public autre que ceux mentionnés au 2 (manifestations revendications) mettant en présence de manière simultanée plus de 6 personnes sont interdits”). La vente dans des cahutes ou chalets isolés est possible si elle ne crée pas de rassemblement de plus de six personnes sur
la voie publique. Les stands de Noël peuvent en revanche être accueillis sur les marchés habituels.
• Organisation des colis des aînés
Le colis des aînés peut être organisé dans le strict respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale et physique. Pour les aînés vulnérables, le portage à domicile du colis apparaît comme la meilleure solution. Les autres bénéficiaires peuvent être invités à venir récupérer leur colis en un point identifié.