Coronavirus: point de situation dans le Nord des 8 et 11 janvier

1. Point de situation sur la campagne de vaccination dans le département du Nord

En cumulé, 7677 personnes ont été vaccinées dans la région depuis le début de la campagne de vaccination, dans une dynamique de montée en charge qui se poursuit.
Sur le week-end du 9 et du 10 janvier 2021 dans la région Hauts-de-France, 1576 vaccinations ont été réalisées dont 986 dans le département du Nord.

1.1 Les centres de vaccination ouverts dans le Nord

Quinze centres de vaccination sont ouverts dans le Nord et huit centres complémentaires devraient ouvrir prochainement.
Accéder à la carte des centres de vaccination : ici

1.2 Des professionnels de santé qui souhaitent massivement se faire vacciner

L’Union régionale des professionnels de santé (URPS) Infirmiers Hauts-de-France a réalisé une enquête en date du 5 janvier qui témoigne de la volonté d’implication des infirmiers dans la campagne de vaccination. Parmi les résultats-clés :
• 71% des infirmiers libéraux (IDEL) sont volontaires pour se faire vacciner. Seuls 12,7% des professionnels interrogés ne souhaitent pas se faire vacciner et 15,7% sont indécis ;
• 75,7% souhaitent participer activement à la campagne de vaccination grand public dans la région.
Une autre étude réalisée le 6 janvier 2020 par l’URPS Médecins libéraux Hauts-de-France auprès des médecins libéraux de plus de 50 ans et/ou appartenant à un groupe à risque montre que les médecins libéraux de la région souhaitent eux aussi, à une écrasante majorité se faire rapidement
vacciner (76,1% souhaitent se faire vacciner dans les 7 jours).

1.3 Les publics éligibles à la vaccination

Les publics et professionnels actuellement éligibles à la vaccination :
• Les résidents d’établissements accueillant des personnes âgées et résidents en services de longs séjours (EHPAD, USLD, foyers-logements, résidences autonomie) ;
• Les personnes en situation de handicap vulnérables qui sont hébergées en maisons d’accueil spécialisées et en foyers d’accueils médicalisées ;
• Les personnels exerçant au sein des établissements précédemment citées (employés directs ou employés d’entreprises prestataires), âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid et qui se signalent comme volontaires ;
• Les professionnels de santé de ville et d’hôpital âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid ;
• Les ambulanciers âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid ;
• Les aides à domicile âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid ;
• Les pompiers, âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid.
A partir du 18 janvier : les personnes âgées de 75 ans et plus qui ne sont pas en établissement mais qui sont à domicile.

2. Les centres de dépistage contre la Covid-19

Les tests virologiques permettent de déterminer si une personne est porteuse de la Covid-19 au moment du test. Le résultat du test est généralement disponible sous 24 heures. Ils sont pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.
Consultez la carte des centres de dépistage : ici

Parallèlement à ces centres, l’Agence régionale de santé Hauts-de-France organise, du 11 au 16 janvier, une campagne de dépistage à grande échelle dans la ville de Roubaix, en partenariat avec la mairie de Roubaix. Tout l’enjeu de la campagne est d’identifier tôt une éventuelle reprise épidémique liée aux fêtes de fin d’année, pour agir vite et tenter de stopper la circulation du virus sur la commune.
Six lieux, à proximité de tous les Roubaisiens :
• Salle Watremez : 13, rue de l’Hospice.
• La Condition Publique : 14, place du Général Faidherbe.
• Salle Richard-Lejeune : 21, rue d’Anzin.
• Salle de spot Gergnigon : 32, rue Watt.
• Salle de sport Buffon : 8, rue de Flandre.
• Salle Léon-François au parc des Sports : 587, rue de Lannoy.

3. Prolongation des mesures préfectorales contre la Covid – 19 au-delà du 7 janvier 2020

La circulation toujours active du virus ainsi que les indicateurs épidémiologiques élevés dans le département amènent le Préfet à prolonger les mesures préfectorales en vigueur conformément au décret n°2020-1267 du 14 octobre 2020.
À compter du 8 janvier et jusqu’au 16 février 2021, le port du masque reste obligatoire pour les personnes de onze ans et plus, dans les espaces publics situés dans l’ensemble des communes du département du Nord.
Par dérogation, les cyclistes et personnes pratiquant une activité sportive ne sont pas dans l’obligation de porter le masque dans le département du Nord.
Les présentes mesures peuvent être amenées à évoluer en fonction de la situation sanitaire.
Consulter les arrêtés préfectoraux : ici