Pas de visuel

Patrimoine historique

 LA GRANDE FERME

- Cette ancienne demeure seigneuriale mérite d’être considérée comme l’un des joyaux de la Pévèle. La Grande Ferme a été la propriété des comtes de Lalaing et de leurs héritiers pendant plus de 250 ans. Auparavant, elle a appartenu aux différentes familles seigneuriales du village : les De Wannehain, De la Cessoie, De Landas et D’Ennetières. Aujourd’hui, M et Mme Everaert occupent la Grande Ferme.

- Lorsqu’on arrive de Bourghelles, on découvre la Grande Ferme en descendant la rue de France, peu après avoir dépassé l’église du village. Un petit chemin d’une centaine de mètres mène à la ferme. Prés de l’entrée, un autre chemin mène aux patures qui entourent les bâtiments. La ferme est entourée de douves aujourd’hui comblées et asséchées en grande partie.

- Passé le porche, on débouche sur une grande cour carrée. Sur la gauche, apparaît une tourelle ronde en briques avec une toiture recouverte de petites tuiles carrées. Accolé à cette tour, le corps de logis.

Ce bâtiment possède de très belles pièces dont une comporte un magnifique plafond en chêne dont les poutres sont disposées côte à côte en arêtes sur les solives. La cave voutée avec un sol en pierre bleue paraît très ancienne. Dans le prolongement du corps de logis, un bâtiment, de construction plus récente, porte sur le pignon extérieur la date de 1748. Un autre bâtiment mitoyen servait autrefois d’écurie.

- Face à l’entrée, l’ancienne bergerie comprend en son milieu un pigeonnier. Vis à vis du corps de logis, la grange possède encore sa charpente en chêne d’origine. Au centre de la cour, on peut apercevoir un ancien bassin construit en pente douce, où l’on menait autrefois les chevaux, au retour des travaux des champs, afin de leur permettre de s’abreuver.

- L’essentiel des bâtiments actuels de la Grande Ferme remonte au XVIIème et XVIIIème siècle, mais des ajouts et des transformations ont été apportés également au XIXème siècle. Le corps de logis, avec le porche et la tour d’angle, forment la partie la plus ancienne (1630).

- La Grande Ferme a toutes les caractéristiques de la ferme-château, c

omme il en existait beaucoup en Pévèle et dans le Tournaisis au XVIIIè siècle. A ce titre, elle peut être considérée comme une demeure historique qui mérite de faire partie de notre patrimoine.

grdferme1

LA FERME DE LA BLEUSE VACHE

-La ferme de la Bleuse Vache est située au nord du village le long de l’ancien « Chemin de Chisoing à Tournay ».

Ses bâtiments en brique datent du XVIIIème siècle. Comme beaucoup de fermes du Tournaisis, elle se présente sous la forme d’un quadrilatère, le corps de logis et les dépendances bâtis autour d’une cour intérieure. Au dessus du porche, on découvre une niche abritant une statue qui semble être celle de Saint Joseph. Dessous, il y a l’inscription :

Bernard Joseph POLLET

Fermier à Wanain

A la Bleuse Vache

Anno 1774

- Depuis l’origine, la ferme de la Bleuse Vache a toujours appartenu à la famille Pollet. Le premier occupant fut Bernard Pollet qui devint maire de Wannehain à la Révolution.

- L’expression Bleuse Vache fait référence à la Bleue du Nord, une race bovine qui se rattache à l’ensemble composé des frissonnes anciennes, flamandes et shortorns. Elle se reconnaît à son pelage gris ardoisé ou pie bleue et à son mufle noir. C’est une race très ancienne qu’on peut découvrir représentée sur certains tableaux du XVIIème ou XVIIIème siècle. La Bleue du Nord est une vache laitière qui est reconnue également pour la qualité de sa viande. Originaire de la région de Bruxelles, elle a été longtemps appréciée en Belgique et dans le nord de la France à cause de sa facilité d’élevage et de sa résistance au froid et à l’humidité.

 

ferme-de-la-bleuse-vache-rue-de-la-vache-bleue-m-pollet